Index des Noms des Papillons et Chenilles  en Français de A à K cliquez ..... ici  de L à Z ..... ici 
Un p'tit cours  (pas trop long) sur les Papillons  ..... ici
Cliquez sur la Famille  qui vous intéresse 

Paon du jour, Tircis  Famille des Nymphalidae

Azuré, Cuivré Famille des Lycaenidae

Pieride, Citron Famille des Pieridaé

Machaon, Flambé Famille des Papilionidae

Adéle, Oecophore Famille des Microlepidoptères 

Bucéphale, Etoilée Famille des Notodontidae

Hyponomeutes, Famille des Yponomeutidae
 
Noctuelles, Lambda Famille des Noctuidae
 
Sphinx, Moro sphinx Famille des Sphingidae
 

Sesie frelon Famille des Sesiidae

Zygéne Famillle des Zygaenidae

Cossus Famille des Cossidae

Bombyx Famillle des Lasiocampidae

La Ratissée Famille des Drepanidae

Cul brun Famille des Lymantriidae

Ptérophore Famille des Pterophoridae

Tordeuse Famille des Tortricidae

Famille des Nepticulidae

 

Le p'tit cours 

Les lépidoptères (Lepidoptera) sont un ordre d'insectes également appelés papillons.

Les lépidoptères sont caractérisés par :

  • des pièces buccales transformées en trompe, enroulée en spirale pour aspirer le nectar ;
  • deux paires d'ailes membraneuses recouvertes d'écailles colorées, qui sont des soies aplaties ; le motlépidoptères vient de cette caractéristique : lepidos veut dire écailles en grec.
  • un corps presque toujours caché par un épais revêtement de phanères ;
  • la larve, ou chenille, est de type broyeur avec deux glandes labiales séricigènes c'est-à-dire fabriquant un fil de soie ;
  • une transformation en chrysalide souvent dans un cocon.

99 % des espèces connues sont phytophages  c'est-à-dire se nourrissent de plantes. Les adultes se nourrissent pour la plupart de nectar des plantes à fleurs. Certains ont les pièces buccales classiques des insectes et sont donc considérés comme des espèces « primitives », d'autres ont une trompe atrophiée et ne se nourrissent pas à l'état adulte.

La trompe est formée par les galeas des maxilles qui sont fortement allongées et reliées entre elles par deux coaptations : l' antérieure formées de soies et la postérieure formées de crochets qui les solidarisent fortement formant ainsi un canal qui permet l'aspiration du nectar. Toutes les autres pièces buccales sont atrophiés ou absentes à l'exception des palpes labiaux qui protègent la trompe lorsqu'elle est enroulée au repos.

Les chenilles possèdent un corps métamérisé avec une tête avec des pièces buccales broyeuses. Les yeux sont réduits à 5 ocelles en arc autour d'une ocelle centrale. Les trois segments thoraciques portent chacun une paire de vraies pattes tandis que certains segments abdominaux présentent des fausses pattes munies de crochets. L'appareil respiratoire s'ouvre par une rangée de stigmates sur les flancs des segments. L'appareil digestif est formé de la bouche d'un oesophage d'un jabot, du mésentéron volumineux et d'un intestin postérieur terminé par une ampoule rectale. L'appareil excrétoire est constitué de tubes de Malpighi (deux groupes de trois se déversant dans un tronc commun). Le système nerveux est formé d'un cerveau et d'une chaîne ganglionnaire ventrale comprenant un ganglion sous-oesophagien, trois ganglions thoraciques et sept abdominaux. Les chenilles possèdent en outre deux glandes séricigènes tubulaires qui débouchent par un canal unique près des pièces buccales. Deux glandes mandibulaires également tubulaires ont un rôle encore mal connu.

Le développement des chenilles s'effectue généralement en cinq stades marqués par des mues jusqu'à la transformation en chrysalide. Suivant les espèces, la nymphose a lieu à l'air libre et la chenille s'entoure parfois d'un cocon de fils de soie avant de se transformer en chrysalide ou bien elle a lieu sous terre  

Famille des Nymphalidae

La famille des nymphalidés (Nymphalidae) comprend plus de 5000 espèces de papillons dans le monde. On en compte environ 70 en Europe. Ce sont en général des papillons de taille moyenne ou grande à ailes vivement colorées. La première paire de pattes est réduite. Chez le mâle, les pattes sont pourvues de brosses formées par de longues écailles poilues alors qu'elles sont à poils courts chez la femelle. Ces papillons n'utilisent que quatre pattes pour marcher.


Robert le diable : Nymphalis c-album (video)

Robert le diable : Nymphalis c-album (recto)

Robert le diable : Nymphalis c-album (verso)

Robert le diable / Nymphalis c-album (chenille)

La Belle dame :  Vanessa cardui (recto) 

La Belle dame :  Vanessa cardui (verso) 

Tircis : Pararge aegeria (recto)

Tircis : Pararge aegeria (verso)

Vulcain : Vanessa atalanta (verso)

Paon du jour : Nymphalis io (recto)

Paon du jour : Nymphalis io (verso)

Paon du jour : Nymphalis io ( chenille)

Carte géographique 1ére génération : Araschnia levana (recto)

Carte géographique 1ére génération : Araschnia levana (verso)

Carte géographique 2éme génération : Araschnia levana (recto)

Carte géographique 2éme génération : Araschnia levana (verso)

Myrtil : Maniola jurtina (recto) 

Myrtil : Maniola jurtina (verso) 

Nacré de la ronce : Brenthis daphné (recto)

Nacré de la ronce : Brenthis daphné (verso)

Petite tortue : Aglais urticae (recto)

Petite tortue : Aglais urticae (verso)

Petite tortue : Aglais urticae (chenille)

Petite tortue : Aglais urticae (chrysalide)


Petite tortue : Aglais urticae (naissance)

Amaryllis : Pyronia tithonus (mâle )(recto)

Amaryllis : Pyronia tithonus (mâle) (verso)

Amaryllis : Pyronia tithonus (femelle)

Demi deuil : Melanargia  galather (verso)

Tristan : Aphantopus hyperantus (recto)

Tristan : Aphantopus hyperantus ( verso )

Petit Sylvain : Ladoga camilla (recto)
 
Haut de page 
Robert le diable : Nymphalis c-album (
  

Robert le Diable : Nymphalis c-album

Appelé parfois "Gamma" du fait de la tache blanche en forme "Y renversé" qui marque l'aile postérieure sur la face inférieure. Commun de mai à octobre et après l'hivernage en février, par une belle journée ensoleillée. Les ailes découpées atteignent 5 cm d’envergure . On peut le trouver, actif le jour , sur nos haies, en bordure d’un champ, d’un bois, posé sur l' orties , sur le houblon, dans nos jardins il aime les framboisiers, les groseilliers. En lisière d’un bois, il se pose souvent sur le Saule l’Orme champêtre,   les Noisetiers . 
La chenille est tricolore de  couleur fauve, noir et blanc

Haut de page 
Robert le diable : Nymphalis c-album
 
Robert le diable : Nymphalis c-album : verso photo ç gauche : recto photo de droite
Chenille du Robert le diable / Nymphalis c-album
 
Chenille du Robert le diable : Nymphalis c-album
Haut de page 
La Belle dame :  Vanessa cardui
 
 La Belle dame :  Vanessa cardui recto photo à gauche, recto photo de droite
 

Belle dame : Vanessa cardui

La Belle Dame , appelé aussi La Vanesse du chardon, car on la trouve le plus souvent sur les chardons mais aussi sur la Grande Ortie , la Mauve sauvage, la Bardane, la Lavande, sur les Cirses 
C’est une espèce migratrice, qui hiverne en Afrique et reviens chez nous au Les deux sexes sont semblables . D'une envergure de 48 à 60 mn . Les chenilles ont le corps de couleur noir, saupoudré de points blancs, des protubérances poilues jaunâtres ou noires, une ligne jaune sur les côtés  

Haut de page 
Tircis : Pararge aegeria 
 
Tircis : Pararge aegeria recto photo à gauche

Tircis : Pararge aegeria

Le Tircis : Pararge aegeria , on le rencontre dans les allées des bois, les clairières , chemins de traverse, souvent se chauffant sur une feuille au soleil Il aime les fleurs de Ronces  et en fin d'été ,les fleurs de Séneçon Envergure de 20 à 25mm , visible de mars à octobre, on retrouve la chenille sur des graminées de couleur vert jaunâtre avec des raies claires et foncées (longeur 25 à 30mn à maturité )

Haut de page 
Vulcain : Vanessa atalanta 
 
Vulcain : Vanessa atalanta : verso photo de droite

Vulcain : Vanessa atatanta 

D’une envergure de 5 à 6 cm . Visible de mai à octobre souvent poser ,les ailes grandes ouvertes de couleur noir velouté avec une bande rouge et quelques tâches blanches au bout des ailes
Il va dans les bois sucer la sève des arbres blessés, Dans nos jardins et vergers il adore les fruits murs tombés au sol, ainsi que le nectar des fleurs surtout celles de la famille des
Composés
La chenille se développe sur l’ortie d’avril à octobre, chenille solitaire qui se cache dans une feuille d’ortie, enroulée, qu’elle maintient à l’aide d’un fil de soie

Haut de page 
Paon du jour : Nymphalis io 
 
Paon du jour : Nymphalis io recto photo à gauche, recto de droite

Paon du jour : Nymphalis io 

D’une envergure de 5,5 à 6 cm : Facilement reconnaissable a ces ocelles Visible ,pour les premiers au printemps après hivernage sinon de juin à octobre. On le rencontre partout dans les prés, jardins Il affectionne les fleurs de buddleias On trouve la chenille sur les orties , de couleur noire avec des scolies noires et de nombreux points blancs 

Haut de page 
Paon du jour : Nymphalis io (chenille)
 
Paon du jour : Nymphalis io (chenille)
Haut de page 
Carte géographique 1ére génération : Araschnia levana 
Carte géographique 1ére génération : Araschnia levana recto photo à gauche, verso photo de droite
Haut de page 
 Carte géographique 2 éme génération : Araschnia levana 
 
 Carte géographique 2 éme génération : Araschnia levana recto photo à gauche, verso photo de droite
 
Haut de page 
Myrtil : Maniola jurtina 
Myrtil : Maniola jurtina recto photo à gauche, recto , verso photo de droite
Haut de page 
Nacré de la ronce : Brenthis daphné 
 
Nacré de la ronce : Brenthis daphné recto photo à gauche , verso photo de droite
Haut de page 
Petite tortue : Aglais urticae
 
Petite tortue : Aglais urticae recto photo à gauche , verso photo de droite
Haut de page 
Petite tortue / Aglais urticae (chenille)
 
 Chenille de la Petite tortue / Aglais urticae 
Haut de page 
 Petite tortue : Aglais urticae
Chrysalide de la Petite tortue : Aglais urticae photo à gauche, naissance photo à droite
Haut de page 
Amaryllis ( mâle) : Pyronia tithonus 
 
Amaryllis ( mâle) : Pyronia tithonus recto photo à gauche, recto photo de droite
Haut de page 
Amaryllis ( femelle ) : Pyronia tithonus
 
Amaryllis ( femelle ) : Pyronia tithonus
Haut de page 
Demi deuil : Melanargia  galather
 
Demi deuil : Melanargia  galather (verso) 
Haut de page 
Tristan : Aphantopus hyperantus 
 
Tristan : Aphantopus hyperantus (recto)
Haut de page 
Tristan : Aphantopus hyperantus (verso)
Tristan : Aphantopus hyperantus (verso)
Haut de page 
Petit Sylvain : Ladoga camilla 
Petit Sylvain : Ladoga camilla (recto) 
Haut de page 
Famille des Lycaenidae

Les lycénidés (Lycaenidae) sont des papillons rhopalocéres d'assez petite taille. On en connaît une centaine

d'espèces en Europe. C'est la famille des théclas, des cuivrés et des azurés.

Azure de la bugrane : Polyommatus icarus (recto)

Azure de la bugrane :  Polyommatus icarus (verso)

Azure de la bugrane : Polyommatus icarus  (accouplement)

Azure des nerpruns : Celastrina argiolus

Cuivré commun : Lycaena phlaeas (recto)

Cuivré commun : Lycaena phlaeas (verso)

Técla de la ronce : Callophrys rubi

Melittée du plantain : Melitaea cinxia

Azure de la bugrane : Polyommatus icarus
 
Azure de la bugrane : Polyommatus icarus recto photo à gauche, recto photo de droite
Haut de page 
Azure de la bugrane : Polyommatus 
Azure de la bugrane : Polyommatus icarus (accouplement)
Haut de page 
Técla de la ronce : Callophrys rubi
Técla de la ronce : Callophrys rubi
Haut de page 
Cuivré commun : Lycaena phlaeas 
 
Cuivré commun : Lycaena phlaeas verso photo à gauche , recto photo de droite
Haut de page 
Melittée du plantain : Melitaea cinxia 
Melittée du plantain : Melitaea cinxia (recto)
Haut de page 
Azure des nerpruns : Celastrina argiolus 
Azure des nerpruns : Celastrina argiolus (verso)
Haut de page 
Famille des Pieridae
La famille des Pieridae a été créée par Philogène Auguste Joseph Duponchel (1774-1846) en 1832.

Citron : Gamepteryx rhamni (verso)

Souci : Colias crocea (verso)

Aurore : Anthocharis cardamines (accouplement)

Pieride de la rave : Pieris rapae

Pieride du navet : Pieris napi (mâle)

Pieride du navet : Pieris napi (femelle)
 
Pieride du chou : pieris brassicae (femelle)

 Citron : Gamepteryx rhamni (verso)
 
Citron : Gamepteryx rhamni (verso)
Haut de page 
 Souci : Colias crocea 
 
 Souci : Colias crocea (verso)
Haut de page 
Aurore : Anthocharis cardamines (accouplement)
Aurore : Anthocharis cardamines (accouplement)
Haut de page 
Pieride de la rave : Pieris rapae
Pieride de la rave : Pieris rapae
Haut de page 
Pieride du navet : Pieris napi 
 
                Pieride du navet : Pieris napi (mâle)                                      Pieride du navet : Pieris napi (femelle)
Haut de page 
Pieride du chou : pieris brassicae (femelle)
 
Pieride du chou : pieris brassicae (femelle)
Haut de page 
Famille des Papilionidae

La famille des papilionidés (Papilionidae) est une famille de papillons diurnes qui comprend environ 570 espèces
dans le monde. Ce sont de grands papillons aux couleurs généralement vives. La plupart possède une « queue »
sur chaque aile postérieure. Bien que la majorité soit d'origine tropicale, on peut en rencontrer sur tous les continents
à l'exception de l'antarctique. C'est dans cette famille que l'on peut observer les plus grands papillons du monde
(genre Troides) originaires d'Australasie.

Les papilionidés diffèrent des autres familles de papillons par au moins trois caractères anatomiques :les chenilles
possèdent derrière la tête un organe érectile fourchu appelé osmeterium. Lorsqu'une chenille est agressée,
elle prend une posture arquée, l'osmeterium érigé émettant des substances odorantes contenant des terpènes.
la deuxième nervure anale sur l'aile postérieure atteint le bord de l'aile alors qu'elle fusionne avec la première
dans les autres familles. les écailles cervicales se rejoignent sous le cou.  


Le Machaon : Papilio machaon (recto)

Le Machaon : Papilio machaon (verso)

Le Machaon : Papilio machaon (chenille)


Le Flambé : Iphiclides podalirius

Le Flambé : Iphiclides podalirius (recto)

 

Le Machaon : Papilio machaon 
 
Le Machaon : Papilio machaon  recto photo de gauche : verso photo de droite
Haut de page 
Le Machaon : Papilio machaon (chenille)
 
Le Machaon : Papilio machaon (chenille)
Haut de page 
Le Flambé : Iphiclides podalirius 
 
Le Flambé : Iphiclides podalirius recto photo 
 
                                                                                                                                                                                                        
                                                                                                                                                                                                        
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement